Textes > Fêtes et Occasions > Poème en hommage à une personne décédée

Poème en hommage à une personne décédée

Des mots d'amour pour dire Adieu à un frère décédée d'un accident de la route et qui laisse derrière lui une femme enceinte et des enfants en bas âge. Paix à son âme...

Mon frère, le doux, a dit...

L'été naissait et toi tu mourrais
Tu nous laissais et toute la famille pleurait
Quand ton âme montait vers les cieux
Nous avions des larmes plein les yeux

Intense douleur d'une mère qui son fils perd
Quand sonne l'Heure où tout le monde désespère
Mon frère s'est tu, Mon frère s'est tué
Mille prières, Mille lumières t'éclairent là où tu es

Tes enfants, petits Poucets, poussent près d'une mère
Mer calme sans orages, mère courage, les berce de sa tendresse
Dans leurs grands yeux malicieux, s'efface à jamais toute tristesse
Moi ton frère, je veille sur eux, les protége d'une vie amère

L'été naissait et toi tu mourrais
L'été renaît, c'est comme si tu revenais
Avec tes enfants, nous irons prier sur ta tombe
Tu nous a appris que sur la Vie un jour la nuit tombe...

A mon grand Frère Douadi parti le vendredi 1er juin 2001

Hamoudi...Le 07/06/2002

Poèmes en hommage à une personne décédée, beaux textes pour la mort d'un frère, d'un père ou d'une mère d'un proche.

 

Autres articles dans cette catégorie Publié le Hits
Poème pour demander pardon et présenter ses excuses
22-12-2009 12:10
387769
Poème pour un collègue qui part à la retraite
22-12-2009 12:00
26410
Poème en hommage à une personne décédée
22-12-2009 12:00
118525
idée de discours pour un départ à la retraite
22-12-2009 11:50
88818
Poème sur la mort par suicide
20-12-2009 20:40
28583
Poèmes pour la mort d'un être cher
20-12-2009 19:20
68039
Beau Poème pour un anniversaire
20-12-2009 15:40
25925
Poème pour une fête des mères en poésie
01-01-1970 17:30
11634
Poème et message pour une rupture, séparation
01-01-1970 13:20
87154

Découvrez nos beaux modèles de sms et textes de poésie

Douleur

Je ne peux me soustraire à la sentence amère.
Je m’y suis résigné : rien ne peut me sauver.
Assis là je l’attends. Il est proche maintenant.
Inutile de fuir ce qui scelle l’avenir.

En mon corps tremblant, sinistre avertissement,
Je...